Foot
Retour

Foot

INITIATIVE. L’AS Monaco réédite son maillot 1996-1997

Fruit d’une troisième collaboration entre l’AS Monaco et Copa, le légendaire maillot porté par les Monégasques en 1996/1997 a été réédité à un nombre limité.

C’est le troisième maillot issu d’une collaboration qui devrait produire d’autres merveilles du genre. Après les tuniques des saisons 1977/1982 et 1987/1988, l’AS Monaco et Copa, une marque néerlandaise, ont réédité la tunique des champions de France 1996/1997. Une poignée d’exemplaires de ce maillot iconique, resté dans les mémoires pour son sponsor principal à l’effigie d’une marque de soda et son col blanc façon polo, a été commercialisée.

« Nous sommes très heureux de cette collaboration avec Copa qui nous permet, depuis trois saisons maintenant, de faire revivre les plus belles pages de l’histoire du club. Cette année, nous avons souhaité mettre en avant cette équipe championne de France 97 qui était un savant mélange de joueurs confirmés et de jeunes talents formés au club. C’est une initiative particulièrement appréciée par nos fans et que nous continuerons à leur proposer dans le futur », a assuré Oleg Petrov, vice-président directeur général de l’AS Monaco. Les nostalgiques se souviennent forcément de cette saison qui a couronné les hommes de Jean Tigana, au terme d’une campagne nationale maîtrisée de bout en bout.

Survol du championnat français

Vainqueur à 23 reprises, tenu en échec dix fois et concédant cinq défaites, le club princier avait devancé de 12 longueurs le puissant Paris Saint-Germain, alors propriété de Canal +. Neuf années que les Asémistes attendaient un nouveau titre, le sixième de leur histoire ! Avec 19 réalisations, Sonny Anderson avait porté la meilleure attaque du championnat français (69 buts), également maître dans l’art de se fermer comme une huître en défense (30 buts encaissés).

Le Brésilien avait montré l’exemple à un jeune attaquant, nommé espoir du football français à l’issue de la saison après avoir marqué neuf fois et délivré huit passes décisives. Thierry Henry avait enchaîné les titularisations, délogeant Victor Ikpeba, habituel titulaire du poste.

Demi-finale malheureuse de la Coupe UEFA

Ses prestations européennes avaient également été remarquées, aux côtés des Emmanuel Petit, Fabien Barthez et autre Enzo Scifo. Ce collectif bien huilé avait conduit l’AS Monaco aux portes de la finale de la Coupe UEFA, cinq ans après celle de Coupe des Coupes perdue contre le Werder Brême et trois ans après la demi-finale de Ligue des Champions face au grand Milan AC. Le Borussia Moenchengladbach, Hambourg et Newcastle chutaient dans un Stade Louis-II plein comme un œuf et enclin à exploser à chaque action de classe, à l’instar de la reprise de volée de Sylvain Legwinski contre les Anglais.

En Principauté, on y croyait dur comme fer : les petits de Tigana allaient le faire ! L’élimination de justesse contre l’Inter Milan (3-2 sur l’ensemble des deux rencontres) est encore un sujet sensible, 25 ans plus tard. Mais assurément pas de quoi faire oublier l’exceptionnelle saison vécue par l’AS Monaco. La réédition de ce maillot, que s’arrachent les supporters et qui est disponible à la boutique en ligne et physique (Les Jardins d’Apolline, 1 PROMENADE HONORÉ II, 98000 Monaco) de l’AS Monaco, en est la preuve !

Jérémie Bernigole-Stroh

Publié le 26 Jan. 08:49